La création d’une corporation pour sauver de l’impôt

L’une des meilleures façons pour un consultant ou un travailleur autonome de sauver de l’argent est de mettre en place une société et une entité distincte de vous.

En ce faisant, votre corporation se trouve à avoir une entité juridique séparée et ainsi à avoir des revenus distincts.

Mettre en place une société à responsabilité limitée, et demander au fisc de traiter cette compagnie comme une société à des fins fiscales, est une excellente méthode pour économiser de l’argent.

Exemple concret de l’application

Comme j’aime si bien le faire, permettez-moi de revenir sur un exemple concret de l’application à une entreprise.

Supposons que vous faites un revenu annuel de 90 000 Euros en tant que consultant ou en tant qu’entrepreneur individuel. Si vous agissez comme consultant ou encore comme une entreprise individuelle, vous devriez payer tout d’abord environ 12 000 Euros en impôts sur le 90 000 Euros et puis un autre 15,3% en tant que travailleur autonome, soit environ 13 500 Euros sur les 90 000 Euros.

Si vous créer une corporation comme entité juridique distincte, la situation ne sera pas la même. En effet, bien que vous devrez payer tout de même la somme de 12 000 Euros, vous ne devrez pas nécessairement payez le 15,3% d’impôt pour les travailleurs autonomes sur la partie du profit que vous catégorisez comme salaire. Si vous catégorisez, disons, 50 000 Euros de profits comme salaire, vous devrez payer uniquement 7500 Euros en impôts comme travailleur autonome. (L’autre montant de 40 000 Euros restants, soit dit en passant, pourra être payé sous forme de distribution de dividendes)

Dans une situation comme celle-ci, la création d’une corporation vous ferait sauver près de 6 000 Euros par année! Pas mal, n’est-ce pas?

Il est toutefois important de mentionner deux points relativement aux corporations. Tout d’abord, les corporations nécessitent la production d’un compte de taxe supplémentaire et séparé de votre propre compte de taxe individuel. Ce qui veut dire que vous devrez engager des gens qualifié pour s’occuper de vos impôts! (À moins que vous soyez capable de le faire vous même) Donc malheureusement, ce ne sont pas toutes les économies qui iront directement dans vos poches et certaines de ces économies devront aller à l’avocat, à l’expert-comptable et la banque.

Le deuxième point à souligner est que vous devez absolument vous déterminer un salaire qui soit à un niveau raisonnable.

Remarques finales

Il est important de bien faire attention aux chiffres mentionnés ci-haut et à la technique utilisée puisque chaque pays ont des règles différentes. Assurez-vous de consulter un spécialiste local afin de voir si cette solution peut s’appliquer à votre situation.


sauver-argent-impot

Sauver de l’impôt – Comment jouer avec son revenu

En tant que consultant ou travailleur autonome, vous travaillez assez fort pour gagner votre vie qu’il est préférable de garder votre argent plutôt que de le verser en impôts!

Il est important de bien comprendre le système d’imposition en vigueur pour pouvoir en tirer profit au maximum.

Comment fonctionne le système d’imposition?

Quoi que vous pensiez du fisc, vous devez savoir son fonctionnement pour bien en tirer profit. En effet, la plupart des pays industrialisés ont recours à un impôt sur le revenu dut : progressif. C’est-à-dire que selon la progressivité, plus vous faites d’argent au cours d’une même année, plus vous payez d’impôts. La progressivité signifie également que si vos revenus fluctuent d’une année à l’autre, vos impôts vont également fluctuer même si vous faites en moyenne le même montant d’argent que quelqu’un d’autre.

Prenons un exemple concret

Pour vous donner un exemple, supposons que vous comparez deux consultants, Jean et Marie. Si Jean fait une constante de 60 000 Euros par an et dispose d’une hypothèque, d’une conjointe et de deux enfants, il pourrait payer environ 1000 $ sur quatre ans (déduction faite des crédits d’impôt pour ceux-ci comme ses enfants.)

En comparaison, supposons que la moyenne pour Marie est également de 60 000 Euros par an, mais que ses revenus oscillent entre 30 000 Euros par an et 90 000 Euros par an. Si elle dispose également d’un conjoint, de deux enfants et d’une hypothèque, Marie devra probablement payer 8 000 Euros à 10 000 Euros au cours de ces quatre mêmes années.

Donc même si Jean et Marie ont fait la même quantité d’argent au cours des quatre années, soit 240 000 Euros, le montant qu’ils devront payer en impôt pourrait différer radicalement.

Comment régler le problème et qu’est-ce que Marie peut faire? Eh bien, reprenons le même exemple des consultants qui travaillent. Marie peut probablement étaler ses revenus. Elle peut faire en sorte qu’elle n’obtiendra pas tous ses bonus et ses primes de performance dans la même année de façon a ce qu’elle n’obtienne pas un revenu très élevé durant l’une des années.

Elle peut également demander de reporter à l’année suivante le paiement de montants dû en fin d’année civile afin d’équilibrer les revenus.

Finalement, afin de diminuer son revenu lors des années les plus profitables, le consultant peut engendrer des dépenses en fin d’année comme par l’achat d’ordinateurs, la prise de cours ou même un versement dans son fond de pension. Ces dépenses auront comme conséquence que votre revenu imposable sera moindre et ainsi donc, que vous paierez moins d’impôts.

Conclusion

En résumé, assurez-vous de bien comprendre le système en vigueur dans votre pays afin de sauver le maximum d’argent et n’hésitez surtout pas à consulter un expert comptable pour connaître la meilleure façon de faire dans votre cas.